Migrations LGBTIQ+ : des outils pour construire l’autodétermination

Recherche-action hébergée par l’Association Rainbow Spot
Avec l’encouragement de la Fondation Harlet Snug
(juillet 2021- septembre 2022)

Objet du projet en bref : cette recherche vise à documenter le traitement et les situations des migrant.e.x.s LGBTIQ+ dans le système d’asile/migration (canton de Vaud), afin de replacer leur processus d’autodétermination au centre de la réflexion, et disposer d’outils favorisant l’inclusion, le soin, les droits.

Constats de départ

En mars 2019, Rainbow Spot a ouvert la première permanence d’accueil et de conseil dans le canton de Vaud dédiée aux personnes LGBTIQ+ en situation de migration. Son travail a mis en lumière les lacunes, les besoins et les fortes demandes liées aux discriminations intersectionnelles vécues par les personnes migrantes LGBTIQ+. L’engagement de l’association Rainbow Spot auprès des personnes et du réseau concernés a aussi conduit à constater le manque de données et d’information sur les situations des personnes LGBTIQ+ migrantes et réfugiées. L’association a ainsi souhaité participer à mieux documenter cette problématique. C’est pourquoi elle a initié le projet de recherche-action « migrations LGBTIQ+ », grâce à l’encouragement de la Fondation Harlet Snug. Le projet est mené en collaboration avec trois expert.e.x.s externes: deux professionnel.le.x.s de l’Unité Psy&Migrant du CHUV, ainsi que l’ancienne co-responsable de la Law Clinic sur les droits des personnes vulnérables de l’Université de Genève.

Objectifs du projet

Mettre en lumière les situations et les enjeux vécus par les personnes concernées, dans l’accueil de services dédiés aux migrant.e.x.s, au sein de la communauté LGBTIQ+ locale, dans les centres et foyers d’hébergement, et face à certains aspects de la procédure d’asile ou du permis de séjour. Le but initial est ainsi de sortir la thématique de l’invisibilité.

Documenter et comprendre les mécanismes du traitement des identités LGBTIQ+ dans la migration et l’asile, les écueils et les bonnes pratiques qui peuvent être identifiés. Le but est ici de permettre une compréhension des processus pluriels d’identifications des personnes LGBTIQ+, et contribuer à faire changer certaines pratiques et représentations.

Construire des outils concrets, sur deux niveaux : 1) pour renforcer l’auto-défense des personnes (connaître ses droits, les réseaux de solidarité, trouver des pair.e.x.s) ; 2) pour développer la sensibilisation des professionnel.le.x.s. Ce travail est conçu dans une visée globale de possible atténuation des risques pesant sur la santé des migrant.e.x.s LGBTIQ+, grâce aux bénéfices d’une meilleure information et d’un accueil plus inclusif.

Matériel didactique et formation

Deux boîtes à outils seront produites dans la phase de valorisation des résultats de recherche (guide sur les droits et guide de sensibilisation) qui constitueront un socle de matériel didactique, accessible et concret, pour pouvoir renforcer l’information aux personnes concernées et la formation du réseau (institutions et associations dans les domaines de la santé, du social et de la migration).